En rouge et jaune : portraits de la grève

Ce matin-là je me suis réveillé avec un léger goût d’aventure dans la bouche. Ainsi, appareil à la main, c’était parti.

Depuis Porte de Paris, les chants, les pétards et les mortiers retentissaient. Les fumigènes venaient se mêler à brume omniprésente depuis le matin.

En passant par le sommet de la grande roue au commissariat central, voici les meilleurs portraits que j’ai signés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr