Il est possible que le site mette un peu de temps Ă  charger… mais ça en vaut la peine !

Être confiné en bidonville

Au nord du Vieux-Lille, au fond de la plaine de la Poterne, le long du boulevard Robert-Schuman, vivent une quinzaine de familles Roms. Depuis le début du confinement, leur situation est rendue plus précaire que jamais.

L’un des enjeux principaux est l’accès Ă  l’eau. Le collectif “SolidaritĂ© Roms Lille MĂ©tropole” a fait installer quatre cuves qui ont Ă©tĂ© remplies par les pompiers car le camp n’a pas de raccord d’eau potable. La nourriture manque aussi, faute d’argent. Les familles doivent compter sur la solidaritĂ© mise en place par des acteurs locaux depuis le dĂ©but du confinement.

Les diverses associations mobilisĂ©es distribuent des biens de première nĂ©cessitĂ© . Un recensement des enfants scolarisĂ©s Ă  l’école primaire a Ă©tĂ© fait par la mairie pour proposer des paniers d’aliments Ă  leurs familles.

Une rĂ©action Ă  “ĂŠtre confinĂ© en bidonville

  1. Bravo Martin pour cet article qui nous aide Ă  remettre les choses en perspective dans ce contexte si particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr