Être confiné en bidonville

Au nord du Vieux-Lille, au fond de la plaine de la Poterne, le long du boulevard Robert-Schuman, vivent une quinzaine de familles Roms. Depuis le début du confinement, leur situation est rendue plus précaire que jamais.

L’un des enjeux principaux est l’accès à l’eau. Le collectif “Solidarité Roms Lille Métropole” a fait installer quatre cuves qui ont été remplies par les pompiers car le camp n’a pas de raccord d’eau potable. La nourriture manque aussi, faute d’argent. Les familles doivent compter sur la solidarité mise en place par des acteurs locaux depuis le début du confinement.

Les diverses associations mobilisées distribuent des biens de première nécessité . Un recensement des enfants scolarisés à l’école primaire a été fait par la mairie pour proposer des paniers d’aliments à leurs familles.

Une réaction à “Être confiné en bidonville

  1. Bravo Martin pour cet article qui nous aide à remettre les choses en perspective dans ce contexte si particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr