Il est possible que le site mette un peu de temps Ă  charger… mais ça en vaut la peine !

Octobre Rose : des “coussins cĹ“ur” pour soulager les douleurs post-opĂ©ratoires, liĂ©es au cancer du sein

Octobre Rose est la campagne annuelle de communication, destinĂ©e Ă  sensibiliser au dĂ©pistage du cancer du sein. C’est dans ce cadre, que l’Amicale Sportive et Culturelle du CHU, a organisĂ© un atelier de fabrication coussin-cĹ“ur, ce mercredi Ă  la Maison des Usagers de Lille.

PlacĂ© sous le bras, il est destinĂ© Ă  soulager les douleurs post cancer du sein, en diminuant les tensions dues Ă  la chirurgie. Il soulage Ă©galement la pression du bras sur les cicatrices et apporte une protection efficace en cas de mouvements brusques ou de quinte de toux. Ce prototype, mis en place par un mĂ©decin amĂ©ricain, revĂŞt Ă©galement une valeur symbolique. En effet, en forme de cĹ“ur, il envoie un message fort de soutien et d’amour aux personnes atteintes.

Durant 2h, avec le respect strict des gestes barrières, 7 femmes, aux profils variĂ©s (Ă©tudiantes, retraitĂ©e, enseignante, aide-soignante en EPHAD…), ont confectionnĂ© 50 coussins, qui seront ensuite remis aux patientes dans le service de chirurgie gynĂ©cologique. Pour toutes les participantes, c’est une cause qui leur tient Ă  cĹ“ur et qui mĂ©rite qu’on lui accorde du temps, comme l’explique Marie-Odile, venue en compagnie de sa mère Marie-Jeanne.

C’est l’occasion de donner un peu de mon temps, Ă  une cause qui me sensibilise

Marie-Odile, participante

Pour Elisabeth, travaillant au service informatique du CHU, le cancer du sein “c’est une habitude dans la famille, tout comme LĂ©a, Ă©tudiante, qui a connu plusieurs cas dans son entourage.

“Je suis venue pour me rendre utile, je suis retraitĂ©e, j’ai du temps Ă  donner”

Marie-Jeanne, participante

Delphine, animatrice de cet atelier, explique : “d’habitude il y a plus de professionnels de la santĂ©, qui viennent confectionner les coussins, mais en raison de la crise sanitaire actuelle et le manque de personnel, ils sont moins disponibles, pour faire ce genre de chose…”

Il est important de rappeler que le cancer du sein est à la fois le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme. Son incidence et sa mortalité diminuent toutefois d’année en année. Cela s’explique en partie par l’amélioration des traitements et par un dépistage du cancer du sein, de plus en plus adapté, au niveau de risque de chaque femme, qui permet de diagnostiquer ces cancers à un stade précoce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr