La relève d’un navire sous haute sécurité

Ce mercredi 6 mai, en plein confinement, un changement partiel d’équipe s’est effectué depuis la base d’Orange Marine de La Seyne-sur-Mer dans le Var. Des techniciens, des ingénieurs et des marins travaillant sur le navire câblier Raymond Croze depuis 2 mois échangent leurs place avec une dizaine d’autres qui sont à terre.

L’équipe de 65 personnes à bord est partie ce mercredi à 22 heures réparer le câble sous-marin à fibre optique “Dos Continentes” reliant l’Espagne au Maroc dans le détroit de Gibraltar.

A quai, un dispositif autonome de tests est mis en place deux jours avant le départ pour pouvoir tester tout le personnel devant prendre la mer sans avoir recours aux laboratoires de tests déjà débordés.

Après l’épisode du Charles-de-Gaulle, stationné à quelques kilomètres du quai du Brégaillon, la sécurité prime et il est impératif de ne pas laisser de personne contaminée monter à bord du navire.

Une première française

C’est une première française qu’une entreprise puisse tester ses employés en toute autonomie sans tout un laboratoire. Seuls quelques appareils et quelques heures sont nécessaires pour tester la dizaine de personnes auparavant testées en laboratoire sans retour de celui-ci jusqu’alors.

En effet, le laboratoire ne pourra pas délivrer les résultats pour cause de problèmes techniques. L’entreprise a donc décidé de prendre les devants en s’équipant.

Toutefois, certains tests ont été positifs. Pris de doute, la décision fut de confiner ceux partant en mer dans des hôtels pendant 6 jours puis de les tester encore en laboratoire. Ils se sont rendus mardi à Marseille à l’IHU de La Timone, spécialisé dans les maladies infectieuses, pour se faire tester. En définitive, seuls ceux étant déjà négatifs au premier test pourront embarquer. Les résultats sont tous négatifs, le navire peut prendre le large. La mission durera environ deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr