Il est possible que le site mette un peu de temps Ă  charger… mais ça en vaut la peine !

Nous on veut, continuer Ă  danser encore

Danser encore, c’est ce que rĂ©clament depuis plus d’une semaine, les intermittents du spectacle. Un mouvement d’occupation des théâtres a Ă©tĂ© lancĂ© pour manifester leur mĂ©contentement envers la politique de gestion de la culture menĂ©e par le gouvernement depuis maintenant un an. Des actions sont ponctuellement menĂ©es par les occupants, comme aujourd’hui sur la Grande Place de Lille.

L’ambiance se voulait familiale devant le Théâtre du Nord ce vendredi Ă  Lille. La manifestation entre 14h et 17h Ă  rassemblĂ© des manifestants selon qui le monde de la culture est sur la touche depuis trop longtemps. “L’inaction gouvernementale a assez durĂ©”. Ils rĂ©clament le retrait immĂ©diat de la rĂ©forme de l’assurance-chĂ´mage, la prolongation d’un an des droits chĂ´meurs et bien sĂ»r la reprise totale de leurs activitĂ©s, avec un financement du secteur culturel grâce Ă  un plan massif d’aide Ă  l’emploi.

L’ambiance de la manifestation se voulait festive et dĂ©tendue, faisant presque oublier la crise. De nombreuses prises de paroles ont rythmĂ© l’après-midi, artistes et militants venus exprimer leur colère et leur peur mais aussi la joie de se retrouver comme ils aiment le faire : Ă  travers l’art. Ainsi musique, dĂ©monstrations de cirque, chant, humour ou encore discours engagĂ©s se sont succĂ©dĂ©. Parmi les invitĂ©s marquants, le groupe HK et les Saltimbanks est venu interprĂ©ter plusieurs de ses titres en soutient aux militants de leur mĂ©tropole d’origine. L’un d’entre eux, Danser encore sorti il y a 3 mois est en effet devenu l’hymne de cette lutte pour la culture.

“Nous on veut continuer Ă  danser, encore. Voir nos pensĂ©es enlacer nos corps, passer nos vies sur une grille d’accords” sont les paroles scandĂ©es Ă  tue-tĂŞte par le chanteur phare du groupe dans ces courtes retrouvailles avec son public. RĂ©putĂ© pour ĂŞtre proche de celui-ci, il n’a d’ailleurs pas hĂ©sitĂ© Ă  se mĂŞler Ă  la foule.

D’autres ont prĂ©fĂ©rĂ© donner de leur corps, en reproduisant le geste de Corinne Masiero lors de la cĂ©rĂ©monie des CĂ©sars. Ainsi une dizaine de personnes masquĂ©es se sont dĂ©nudĂ©es devant le Théâtre du Nord. “Cet acte, non seulement on le soutient, mais en plus on le revendique” ont-ils affirmĂ©.

Dans une ambiance plus grave, ClĂ©ment, intermittent du spectacle et occupant du théâtre a aussi pris la parole avec Ă©loquence pour dĂ©noncer un monde selon lui menĂ© par l’argent.

“L’argent, l’argent, toujours l’argent, faut pas s’y attacher en dĂ©pit de tout espoir et de toute humanitĂ©”

Clément, intermittent du spectacle.

Sous l’Ĺ“il jamais très Ă©loignĂ© des forces de l’ordre, les organisateurs du rassemblement ont tenu au respect des mesures barrières, incitant les participants au port du masque et Ă  la distanciation sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr