Paris, poings levés pour la vérité

Ce samedi 13 juin 2020, à Paris, se tenait une manifestation organisée par le Collectif Adama Traoré. Ils attendaient quelques milliers de personnes à la base. Au final, la place de la République s’est retrouvée noire de monde telle une fourmilière. Environ plus de 100 000 personnes on été recensées.

En ces temps de combat, une multitude de symboles du passé refont surface. On note la réapparition du béret, signe distinctif du mouvement des Black Panthers. Le gant noir lui aussi revient avec un écho à Tommy Smith et John Carlos lors des Jeux olympiques de 1968. Plus simplement, le poing levé, signe de lutte depuis toujours. Cette résurrection de gestes et symboles, témoigne du combat qui a duré, et qui dure encore aujourd’hui.

Le groupe extrémiste, Génération Identitaire, a trouvé bon de s’incruster à la partie. Une auto-invitation rapidement contredite par des riverains qui déchirent leur banderole, des tirs de feux d’artifices les visant ; ainsi qu’un manifestant, connu sous le nom d’Acrobate94, qui a escaladé un immeuble par la gouttière pour enlever la banderole. Les réseaux l’ont accueilli comme héros pour cet acte.

Malgré un usage discutable des dispositifs de dispersion de la part de la police, les manifestants ont su garder leurs positions et continuer à scander des paroles du haut de leurs poumons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr