Il est possible que le site mette un peu de temps √† charger… mais √ßa en vaut la peine !

Jour du souvenir trans √† Lille, un rassemblement plein d’√©motion

Ce samedi 20 novembre marquait la journ√©e du souvenir trans, ou TDoR (transgender day of rememberance). L’occasion de rendre hommage aux personnes trans d√©c√©d√©.e.s pr√©matur√©ment √† cause de la transphobie. Une journ√©e lourde de sens, car entre septembre 2020 et octobre 2021, ce sont 375 personnes trans qui ont √©t√© tu√©.e.s, sans compter les suicides. Des rassemblements ont √©t√© organis√©s dans toute la France. A Lille, une centaine de personnes se sont retrouv√©.e.e.s place de la R√©publique de 20h √† 21h30.

Un taux de mortalit√© qui t√©moigne du chemin qu’il reste √† parcourir

Iels s’appelaient Sasha, Ivanna, Paula, Luna, Ambre, Mathilde, Tristan, Nicolas. Le taux de d√©c√®s des personnes trans a augment√© de 7% dans le monde en 2021, touchant particuli√®rement les personnes trans-f√©minines, les travailleurs et travailleuses du sexe et les personnes d√©j√† touch√©.e.s par des discriminations (racis√©.e.s, pauvres, migrants, en situation de handicap). Un tiers de ces meurtres sont commis dans la rue, 25% ont √©t√© tu√©.e.s chez eux : √™tre trans c’est n’√™tre en s√©curit√© nul part.

Dans le monde, en Europe, en France et √† Lille le simple fait de sortir de chez soi repr√©sente un danger pour sa vie. Chaque acte du quotidien, utiliser les toilettes publiques, rencontrer une nouvelle personnes, aller √† la fac, sortir, boire un verre est un acte rendu compliqu√© par la transphobie. C’est une gymnastique permanente qui s’op√®re dans la t√™te des personnes trans, pour savoir √† qui faire confiance, √† qui donner ses v√©ritables pronoms, √† qui avouer que son pr√©nom n’est plus le m√™me.

Le 20 novembre est devenu le jour du souvenir trans en 1999 apr√®s le meurtre de Rita Hester, femme trans afro-am√©ricaine. C’est l’occasion de rendre hommage aux adelphes disparu.e.s et de crier sa col√®re, sa peine, ses angoisses face √† une soci√©t√© qui fait la sourde oreille.

Photos d’Ana√ęlle Chalier

Un hommage alliant transidentité et handicap

A Lille, le rassemblement √©tait organis√© par le collectif Handivergence et les associations trans J’En suis, J’Y reste et C’est pas mon genre. L’hommage s’est d√©roul√© en trois temps : des retrouvailles lors d’un caf√© trans dans les locaux de l’association, suivie d’un d√©part group√© vers R√©publique o√Ļ √† eu lieu le rassemblement. Tout le monde √©tait encourag√© √† venir soutenir une cause que les concern√©.e.s ne doivent pas d√©fendre seul.e.s. Enfin, les personnes trans, non-binaires et en questionnement qui le souhaitaient ont pu participer √† une soir√©e en non-mixit√© jusqu’√† minuit.

Le collectif Handivergence a mis un point d’honneur √† rendre la c√©r√©monie inclusive. Ainsi, les associations ont mis √† disposition la retranscription des discours √† l’√©crit ainsi que des cannes et/ou fauteuils roulants pour les personnes qui en auraient besoin; de m√™me chaque prise de parole √©tait traduite en langue des signes.

Des bougies ont √©t√© distribu√©es avant les discours des portes paroles des associations et chacun.e a pu venir d√©poser la sienne au milieu du cercle form√© par les personnes pr√©sentes. Les t√©moignages se sont succ√©d√©s dans une ambiance charg√©e de chagrin, de col√®re mais par dessus tout emplie de soutien et de courage. Les discours ont mis l’accent sur la double peine subie par les personnes trans en situation de handicap, oubli√©es des luttes.

L’identit√© trans est politique, sans l’√™tre par choix. C’est une obligation qu’on nous impose. Nous devons lutter contre l’administration, les √©tablissements scolaires, les entreprises, le corps m√©dical, parfois m√™me les passants et les passantes dans la rue.

Porte parole du collectif Handivergence
Photos de Zoé Hervieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les images présentées sur ce site appartiennent à leurs auteurs. Pour toute réutilisation, contactez-nous à contact@collectif-gerda.fr